La consommation de stupéfiants a beaucoup changé au fil des années, comme aussi la population des utilisateurs. Il y a de moins en moins de toxicomanes vivants en marge de la société. D’autres profils d’utilisateurs se sont progressivement ajoutés à ces figures : les jeunes et très jeunes qui cherchent la défonce pendant les week-ends, ou les managers qui espèrent trouver des meilleures performances de travail. Ce qui reste pareil, c’est la dangerosité de ces substances, qui a même augmenté dans certains cas.

Les médicaments agissent sur notre cerveau en modifiant sa biochimie, surtout en conduisant à la libération de la dopamine, une substance essentielle dans les processus de gratification. D’autres actions peuvent également être combinées : en fonction des substances, certaines ont des effets contre la douleur, d’autres sur les fonctions visuelles, produisant des hallucinations. En général, elles provoquent des sensations positives, produisant ainsi une dépendance dans la recherche de sentir encore et encore des sensations gratifiantes. Le cerveau des utilisateurs, d’autre part, en s’habituant à la présence des substances, exigera des doses de plus en plus fortes pour pouvoir obtenir les mêmes effets.

Accédez a la Boutique en ligne de nos tests toxicologiques, de drogue et alcool sur les cheveux