L’examen de la salive/de l’urine est un outil permettant de détecter rapidement une consommation de drogues dans une brève période avant prélèvement de l’échantillon.

Ils sont essentiellement de deux types, ceux qui examinent l’urine et ceux qui contrôlent la salive. Tous les deux permettent d’analyser simultanément la consommation de différentes familles de stupéfiants et se caractérisent par la vitesse des résultats.

On les appelle tests de dépistage car ils effectuent, contrairement aux tests du cheveu, seulement un dépistage initial : ils peuvent détecter des traces de substances, sans pouvoir spécifier les quantités trouvées, et peuvent donner des résultats faussés. Donc, ils doivent nécessairement être suivis d’un examen de confirmation à effectuer en laboratoire.

Les drogues et leurs métabolites peuvent être détectés grâce à ces tests seulement de 1 à 3 jours après leur consommation ; seul le cannabis consommé de façon continue est détecté pour des périodes plus longues.

Les tests sur l’urine sont utilisés avec fonctionnement à immersion ou avec pipette stérile, ceux pour la salive avec verre et pipette stérile.

Les tests de la salive et de l’urine n’ont pas la même précision et la même fiabilité que nos tests capillaires, ces derniers étant effectués avec des phases de confirmation directes pour chacune des drogues recherchées.

Les tests de la salive et des urines fournissent un complément efficace au test des cheveux pour examiner l’utilisation de médicaments avec rapidité, efficacité et continuité.

Il faut également considérer que le coût de surveillance d’une période de 3 mois de consommation, ou même moins, est beaucoup plus élevé qu’un test du cheveu : en théorie, pour contrôler une période de 90 jours de consommation, il faudrait effectuer environ 30 tests d’urine, contre un seul test capillaire.

Consultez nos tests toxicologiques, antidrogue et alcool avec des cheveux et des poils du corps, entréz dans la BOUTIQUE EN LIGNE!